adidas Spezial


x N°42

Dans le skate, au début des années 90, en pleine essor du « street » et alors complètement influencés par tout ce qui se passait aux Etats-Unis (streetwear, hip-hop, grunge, noise, fusion, rave party…), nous étions ici les « kids » de Larry Clark là-bas. Vivant en province - et internet n’existant pas encore, faut-il le rappeler - notre curiosité s’assouvissait avec des magazines comme Big Brother ou Thrasher. C’était la mode des « big pant small wheels » (les pantalons baggies et les petites roues en skate). Certains skateurs de nos teams préférés (Girl, Chocolate, Mad Circle…) ne portaient pas des skate shoes, mais des sneakers bien stylées et parfaites pour rider, comme la Adidas Gazelle ou la Superstar. On écoutait Sonic Youth ou Pearl Jam mais les Beastie Boys étaient ma vraie référence, et sur la pochette de « Check your head », Mike D portait une paire d’Adidas Gazelle blanche et noir… Magnifique. Il me fallait ce modèle ! Pour les trouver j'ai donc fait les rares magasins de sport de ma ville (Cholet), en demandant s’ils n’avaient pas ce genre de sneaker, qui il faut le dire, n’étaient pas du tout en vogue dans le grand public alors en France. Après bien des galères, j’ai fini par dégôter la perle rare dans une petite boutique tenue par un vieux monsieur, un peu supris par ma demande, qui a fini par me sortir du fond de son stock quelques paires de Gazelle bien vintage. Joie, bonheur ! Je pouvais enfin ressembler à mes idôles, avoir un style bien à part avec mes potes skateurs et me sentir à l’aise, dans l’air du temps, le vrai, le nôtre.
Guillaume Le Goff
Paris, novembre 2014

Consultant

CLIENT: adidas DATE: 2014 LIEU: Paris
Haut de page